Mes arbres et mes souvenirs

Cette semaine, Agoaye (encore elle, oui, mais elle fulmine d’idées en ce moment!) m’a envoyé en « béta-test » son générateur d’idées pour écrire sur un blog. Je trouve l’idée super! Ben oui quoi qui n’a jamais ressenti l’envie d’écrire sans savoir de quoi parler? En tout cas moi plus d’une fois! Ce générateur fonctionne sur une idée simple. On lit un sujet déclencheur d’écriture, et s’il ne nous convient pas, on appuie sur F9. Et hop, une autre idée apparait!

touche-recovery-syste0300me-f9

Je n’ai appuyé que deux fois sur la touche magique. Le 3ème sujet d’écriture m’a parlé, et j’avais tellement peur que le sujet suivant le détrône que j’ai tout éteint. Ben oui c’est bien connu avoir trop le choix ça peut être compliqué… Mon premier billet inspiré par le générateur sera donc celui-ci, et en voici l’intitulé :« Nomme les arbres du quartier de ton enfance ».

——————–

Petite (et ado) je vivais en Normandie, à la campagne. En face, il y avait une ferme, le long de notre terrain un sentier menait jusqu’au bois. De l’autre côté pâturaient les quelques animaux élevés par le voisin. La campagne normande, avec ou sans vaches, mais toujours bien verte (Oui tout est vrai dans la pub Elle et Vire: la pluie, l’herbe grasse qui rend le paysage si joli quand le soleil brille enfin). Et pourtant, je ne connais RIEN aux choses de la nature. Je l’ai toujours dit: je suis une fausse fille de la campagne. Déjà, j’allais à l’école en ville à partir du CM1. Et avant, mon école était dans un autre village que le mien, ce qui fait que mes amis n’ont jamais vécu près de chez moi. Quand je n’étais pas à l’école je lisais, je regardais la télévision, je me promenais en famille. Ado, j’ai essayé de me promener avec mes amis dans les bois près de chez moi. Plusieurs fois. A chaque fois nous nous sommes perdus. Là j’ai réalisé que la campagne j’en aimais la vue, mais ce n’étais pas pour moi.

Quel rapport avec les arbres? Et bien justement, les arbres je ne les connais pas, ce qui est plutôt triste. Quand j’ai emmené une année mes élèves pour une sortie forêt, j’ai dû bien travailler avant et surtout avoir une guide qui les connaissent, les arbres! Cette réflexion est également valable pour les animaux, les plantes et les fleurs. Mais là je m’éloignerais du sujet.

Et pourtant, les arbres de mon enfance ça me parle. J’en ai trois. Ce sont les trois seuls que je reconnaisse d’un coup d’oeil. Bon avec le sapin, mais ça ne compte pas ^^.

WP_20150729_09_15_31_Pro 1

  • Le pommier

Ben oui, chez nous (et chez les voisins) il y avait des pommiers dans les champs! Quand j’étais toute petite c’étaient des pommiers à cidre, que le voisin venait gauler pour nous rendre du cidre à la place. Ces pommiers étaient vieux. L’un d’eux était penché. C’était donc mon préféré. Mais il a fait peur à mes parents un jour d’automne. Il y avait eu un très fort orage la nuit. Certaines branches avait été arrachées et c’est ce jour là que mes parents ont réalisé que ce pommier penchait vers la maison… Ils l’ont donc enlevé. Ses copains ont suivi quelques années après pour cause d’extrème vieillesse. Ils en ont replanté plusieurs, qui eux donnent encore aujourd’hui des pommes délicieuses.

  • Le noisetier

J’ai parlé plus haut du chemin qui longeait notre terrain pour aller vers les bois… La haie qui nous séparait de ce chemin était composée de noisetiers. J’ai encore des souvenirs de mon frère et moi qui allions chercher un caillou (il en fallait un type particulier) pour pouvoir casser les noisettes dehors, entre notre caillou et une pierre. C’est bien meilleur comme ça. Dans un de ces noisetiers, mon frère et mon père ont fait une cabane (une planche entre 4 branches quoi). Mais j’y ai également de bons souvenirs.

  • Le cerisier

Mon cerisier!C’était mon préféré de tous. Celui que j’observais de la fenêtre de ma chambre. Celui près duquel mes parents ont fait une jolie photo de moi quand j’avais 3 ans, photo qu’ils ont agrandie, offerte à toute ma famille…. J’attendais sa floraison tous les ans avec impatience  c’était si beau. Ensuite on espérait en manger, ce qui était assez compliqué à cause des oiseaux qui attendaient sur les fils électriques juste au dessus, et se jetaient sur l’arbre par douzaine, chacun son tour… Notre chat ne pouvait rien y faire,  il détestait les arbres depuis qu’il avait compris qu’il ne savait pas redescendre.  Quand j’ai quitté ma Normandie pour des contrées au climat différent (aka sans réel printemps marqué), c’est ce cerisier qui m’a manqué. Aujourd’hui, il n’est plus là, remplacé lui aussi par des pommiers.

Et oui les arbres du jardin de mes parents ont changé. Ils ont retiré, déplacé, remplacé par ce qui était à leur goût. Certains sont toujours là. Mais je me souviens encore avec nostalgie de ces vieux arbres, qui étaient là bien avant la maison de mes parents et  qui ont accompagné mon enfance.

 

Publicités

3 réflexions sur “Mes arbres et mes souvenirs

  1. C’est sympa cette idée d’Ago (en même temps elle a toujours des idées géniales) ! Et ce thème … Et bien moi aussi , je connais peu/mal les arbres même si certains me deviennent familiers … en tout cas, ça me fait sourire car j’ai vécu 3 années « rue des peupliers » et je pense qu’à force, c’est devenu un de mes arbres fétiches !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est marrant car moi aussi mon arbre fétiche était un cerisier, et pourtant je n’aimais pas les cerises tant que ça (ou alors je ne me souviens plus).
    Il perdait de la sève, et mon grand-père en faisait de la colle !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s